Alexandra Mendès

Votre députée de


Brossard-Saint-Lambert

Alexandra Mendès

Votre députée de


Brossard-Saint-Lambert

Menu

Été 2018

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Dans le dernier bulletin parlementaire, nous avions inclus un sondage sollicitant votre rétroaction sur mon travail en tant que votre députée fédérale, ainsi que votre avis sur les réalisations du gouvernement du Canada. De plus, une section vous permettait de me faire part des enjeux les plus importants pour vous.

Pour faire suite aux réponses que nous avons reçues, les sujets couverts dans ce bulletin parlementaire porteront sur l’économie du Canada et les grandes lignes du Budget 2018. Je vous suis très reconnaissante d’avoir pris le temps de répondre à ce mini-sondage. C’est grâce aux citoyennes et citoyens engagé(e)s comme vous que je peux mieux porter la voix de Brossard – Saint-Lambert à Ottawa !

Un sujet important, et certainement complexe, est celui de l’oléoduc Trans-Mountain. J’aimerais partager avec vous mes raisons pour appuyer la position de notre gouvernement, et je vous invite à communiquer avec moi pour me faire part de vos opinions.

Ainsi :

La première ministre de l’Alberta, Mme Rachel Notley, a inclus l’augmentation prévue du tonnage d’émissions de gaz à effet de serre (si l’oléoduc était construit) lorsqu’elle a adhéré à l’Accord de Paris;

L’Alberta impose depuis 2017 une taxe sur le carbone à ses citoyens (30 $/tonne cette année) et à ses industries (à l’exception des fermes).

Nos engagements électoraux n’incluaient pas le refus de considérer des oléoducs futurs; ce à quoi nous nous sommes engagés – et sur quoi nous maintenons fermement le cap – est d’investir massivement dans la transformation de notre économie, pour la rendre moins dépendante des combustibles fossiles.

Pour ce qui est de mon opinion personnelle : nous, les citoyens du monde entier, sommes encore beaucoup trop loin d’une vie sans combustibles fossiles. Je serais d’une hypocrisie éhontée en prétendant pouvoir me passer de mon auto (qui sans être électrique, est certainement très modeste en consommation), ou des milliers d’objets dans mon quotidien qui sont faits à partir du pétrole. Je fais des efforts et je récupère et/ou réutilise autant que faire se peut, mais je ne m’en passe pas.

Et finalement, ce qui est peut-être pour moi l’argument le plus important dans tout ce débat : gouverner, particulièrement une fédération, revient au jonglage permanent d’intérêts qui ne se concilient pas toujours harmonieusement. Notre gouvernement a refusé Énergie-Est et Northern Gateway en jugeant que les risques dépassaient de beaucoup les bénéfices potentiels. Mais dès le début que le Premier ministre affirme qu’il fallait trouver une façon raisonnablement sécuritaire et responsable de transporter le pétrole de l’Alberta vers un port océanique. Les conditions attachées au doublage de l’oléoduc en question sont rigoureuses. Un plan de protection des oceans, qui se démarque par son étendue et sa portée, a été mis en place, avec des investissements considérables.

Vous pouvez suivre ma page Facebook (www.facebook.com/AlexandraMendesLiberal2015) ou mon site web (http://amendes.liberal.ca) afin de rester à l’affût des évènements à venir et de l’évolution des dossiers !

Au plaisir,

Alexandra